Videos

Notre journal de bord en vidéo : #Vlog n°1 en Guyane

Actuellement en Guyane, nous trouvions qu’il manquait un petit quelque chose à cette aventure pour la rendre encore plus vivante et interactive. Comme vous le savez, au cours de nos pérégrinations,  nous avons à chaque instant, une caméra et un appareil photo greffés à chaque main. Alors écrire des articles c’est bien, prendre des photos c’est top, mais découvrir le tout en vidéo, il n’y a rien de plus immersif ! Souhaitons donc la bienvenue à notre premier Vlog (la contraction de vidéo blog).

Notre journal de bord en vidéo : #Vlog n°1 en Guyane

Beaucoup de vent pour cette première vidéo tournée sur la plage des Salines à Cayenne. Nous n’avons pas encore reçu notre micro-cravate, c’est donc avec notre bon vieil enregistreur numérique posé sur un trépied que nous avons pu enregistrer nos voix. Vous remarquerez aussi une sorte de freeze de temps à autre sur nos vidéos, c’est en partie liée à l’humidité ambiante en Guyane. En espérant qu’il tienne le coup jusqu’au bout  !

Nous avons beaucoup ri lors de ces premières prises, les passants aussi je pense, j’espère que vous apprécierez à votre tour. Le concept est simple : nous lançons des sujets et nous vous livrons nos impressions à chaud. Dans cet épisode nous allons vous parler : de la crique Patate, de fusée, de Tortues, de Madras mais aussi des marais de Kaw.

Sortie tout terrain à la crique Patate

La crique patate est un endroit non loin de Kourou, qui permet de se baigner dans une eau douce et rafraichissante. Le seul hic (hormis les ordures qui jonchent le coin) est le petit chemin qui permet d’accéder à la fameuse crique. Alors que la majorité des véhicules s’arrêtaient devant le début des crevasses et de la boue, nous avons pris notre courage à 2 mains pour aller jusqu’au bout du chemin qui mène à la crique. Un moment fort sympathique (pas pour Florence !).

crique patate-4745

patate-4756

Lancement de fusée Ariane

La Guyane est aussi connue pour assister aux fameux décollages de la fusée Ariane. En ce moment c’est chaque mois que s’envole dans le ciel Guyanais une fusée pour mettre en orbite des satellites qu’ils soient Français ou Russe. Sur les différents sites du Centre Spatial Guyanais décolle 3 types de fusées : Ariane, la plus connue, car elle est Française, Soyouz, la fusée Russe et enfin Vega, la fusée Italienne. C’est donc un événement auquel on voulait assister depuis longtemps, on vous embarque avec nous pour voir cet événement emblématique de la Guyane. Cette fois-ci ça se passe au Mont Carapa.

Kourou-4299

A la recherche des Tortues Luth

La nuit en Guyane, entre avril et juillet, on peut assister à un spectacle incroyable sur les plages du département : le balai des grosses tortues luths. Les plus grosses Tortues Marines du Monde sortent de l’eau chaque année à la même période pour pondre leurs oeufs dans un doux nid de sable. C’est donc armé de notre frontal à la lumière rouge improvisée et notre caméscope en mode Nigthshot que nous nous sommes allés à la recherche de ces tortues sur les différentes plages de Cayenne.

cayenne-4613

Marais de Kaw

Pour Florence comme pour moi, cette excursion au notre marais de Kaw est notre premier vrai contact avec la faune de Guyane. C’est en pirogue que nous plongeons en immersion dans la magnifique réserve naturelle des marais de Kaw. Au programme : découverte du village de Kaw, recherche des caïmans noirs et observation des oiseaux de Guyane dans leurs habitats naturels.

Kaw-3917
 

Le Madras et la place des Palmistes

La place des Palmistes est la place centrale de Cayenne, une immense place pleine de palmiers, Pluto calme la journée, mais qui s’anime une fois la nuit venue. Ici on vient en famille passer la soirée, on mange des glaces, mais surtout le fameux sandwich Madras. On le déguste dans des tribunes tout autour de la place et on regarde les enfants courir sur le terrain central. Même si ce n’est pas vraiment équilibré, c’est clairement notre spot favori de restauration !

cayenne-4624

Kourou-4052
 
 
 
 

Envoyer son véhicule en Guyane par conteneur avec le transitaire Long Cours

Pour les besoins de notre road trip en Amérique du Sud, il nous fallait envoyer notre véhicule par voie maritime. Dans un précédent article, nous avions passé en revue les différentes possibilités existantes pour faire transiter son véhicule. Nous avions retenu l’envoi en conteneur, car c’est la solution la plus simple et la plus sécurisée que nous avions trouvées. Comme nous comptons travailler quelques mois avant de partir, il était impératif pour nous d’arriver en Guyane. Au cours de nos recherches, nous avions pu constater qu’il était aussi possible de transiter par Buenos Aires pour arriver en Amérique du Sud.




Envoyer son véhicule en Guyane par conteneur avec le transitaire Long Cours

[button url=’https://www.floetyo.com/blog/formalites-administratives-pour-recuperer-son-vehicule-en-guyane/’ icon=’entypo-right-bold’ fullwidth=’true’]Lire aussi : les formalités pour récupérer son véhicule en Guyane[/button]

Si les dimensions de votre véhicule collent avec l’envoi en conteneur, c’est vraiment la manière la plus « simple » d’envoyer un véhicule. Il est vrai que plus tard nous aimerions vraiment essayer d’envoyer notre véhicule en roro (Roll-On, Roll-Off) et voyager en pension complète à bord d’un cargo. 1 mois de pure détox sans dépenser un sou à bord et sans internet…un jour surement !

Après avoir envoyé plusieurs demandes de devis, nous nous sommes vite tournés vers le transitaire Long-Cours. Le feeling est passé très rapidement avec M. Leroux, le gérant de la société et cela pour plusieurs raisons :

– Accueil, devis personnalisé et interlocuteur unique pendant cette étape de l’aventure.

– Votre véhicule peut voyager chargé de vos affaires personnelles, c’est la seule compagnie à l’heure actuelle à offrir ce type de prestation.

– Long cours peut venir chercher votre véhicule directement chez vous.

– La dernière et non des moindres, c’est le transitaire le moins cher !

Envoyer son véhicule en Guyane par conteneur avec le transitaire Long Cours

Comme nous l’évoquions dans un précédent article pour rallier le continent Sud-Américains, nous choisissons d’arriver par la Guyane. Une grande majorité des voyageurs décident d’arriver par Buenos Aires, mais Mr Leroux le gérant de la société long cours nous confirme que c’est un bon choix d’arriver par la Guyane :

– Votre arrivée s’effectue en France, les formalités à l’arrivée sont « plutôt simples et sans surprise »

– Des frais moindres (environ 400 € de frais et taxes divers en Guyane), c’est parfois le double pour arriver à Buenos Aires.

– Il est facile de prouver aux douanes françaises que c’est une importation temporaire (copie de contrat de travail en Guyane, ou justificatif de changement de résidence à réaliser en mairie avant votre départ).

– En Guyane on parle français, ce qui vous évite de vous faire entuber comme c’est parfois le cas à Buenos Aires (comme nous avons pu le constater sur plusieurs forums).

– Les bureaux de la société Long cours étant situé à Montoir de Bretagne, ils sont sur place pour veiller au bon chargement de votre véhicule.

Envoyer son véhicule en Guyane par conteneur avec le transitaire Long Cours

Le jour du départ

Nous sommes Vendredi, j’ai la chance que la société long cours m’autorise à venir filmer l’empotage de notre VW T4 Syncro. Autorisation, car il faut en effet montrer patte blanche pour entrer dans l’enceinte portuaire de Saint-Nazaire. Il faudra laisser votre carte d’identité à l’entrée pour pouvoir entrer.

Une fois sur le site de chargement, je constate que les conteneurs sont tous là et aligné. En effet, cette semaine c’est plusieurs véhicules qui partent pour la Guyane (mais aussi pour Mayotte et l’ile de la Reunion) du petit bateau à la fourgonnette en passant par le véhicule de collection, il est possible d’envoyer n’importe quel type de véhicule en container (il suffit de se balader sur le blog de long cours pour s’en rendre compte !).

Le chargement est plutôt rapide et le plomb sera rapidement mis sur le conteneur ce qui veut dire qu’il sera scellé. Caller un véhicule dans un container est tout un art que maitrise les dockers de Saint-Nazaire. Pour la petite histoire, le conteneur voyage dans un conteneur réfrigéré qui n’est évidemment pas branché à l’aller. Une fois le Van déchargé à Degrad de Cannes, le conteneur transportera des bananes pour son voyage retour !

Envoyer son véhicule en Guyane par conteneur avec le transitaire Long Cours

Le prix du transporter est indexé par rapport à la longueur du véhicule donc pas de surprise par rapport au devis effectué par long cours. Notre VW T4 voyagera ici dans un autre véhicule et c’est cette astuce qui permettra de diviser le prix par 2 par rapport à d’autres transitaires.

Nos conseils avant de charger votre véhicule en container :

– Si vous l’envoyez avec vos affaires personnelles, ne mettez rien de grande valeur à l’intérieur.

– Veuillez à bien caller vos affaires ou cartons à l’intérieur de votre véhicule

– Sécurisez au maximum vos affaires dans votre véhicule, dans une malle en métal par exemple fermé par cadenas, le top c’est encore de sécuriser les ouvrants comme la porte latérale ou le hayon.

– Ne laissez rien trainer au niveau du tableau de bord, car votre véhicule voyage toutes vitres ouvertes (on en reparle dans notre article sur l’arrivé du véhicule en Guyane…).

– Utilisez comme nous un service de stockage en ligne comme Dropbox pour scanner les justificatifs à donner pour ce type d’envoi. Un oubli est vite arrivé !

– Il vous faudra connaitre le poids à vide de votre véhicule ainsi que le poids avec le chargement avant de d’envoyer votre véhicule.

– Si vous voyagez avec une bouteille de gaz, veillez à ce qu’elle soit neuve et sous scellé pour la traverser.

– N’oubliez pas vos clés de maison sur le trousseau du véhicule, car les clés du véhicule restent sur le tableau de bord pendant la traversée !

Envoyer son véhicule en Guyane par conteneur avec le transitaire Long Cours

[infobox title=’TARIF’]Pour envoyer notre Volkswagen T4 Syncro (dimension :  en Guyane le coût pour un fourgon T4 est de 1800 € l’aller. C’est un tarif qui comprend :

– Les frais d’empotage/calage dans le conteneur

– Les formalités douanières

– Le Fret

– La surcharge pétrolière

– La réception à Montoir de Bretagne et les frais d’embarquement[/infobox]




Envoyer son véhicule en Guyane par conteneur avec le transitaire Long Cours

Ce prix ne comprend pas l’assurance contre les avaries (que nous n’avons pas pris) et qu’il est possible de prendre auprès de la société Long Cours. Renseignez-vous tout de même auprès de votre assureur pour savoir s’il prend cette option en charge.

[button url=’https://www.floetyo.com/blog/formalites-administratives-pour-recuperer-son-vehicule-en-guyane/’ icon=’entypo-right-bold’ fullwidth=’true’]Lire aussi : les formalités pour récupérer son véhicule en Guyane[/button]

Aménagement : l’autonomie en eau et en électricité de notre VW T4 Syncro

Après avoir abordé l’isolation de notre fourgon, nous reprenons la rédaction des articles concernant l’aménagement de notre fourgon aménagé Volkswagen. Au programme aujourd’hui, un poste important, à savoir : notre autonomie en eau et en électricité. Cette partie de l’aménagement est importante, car nous souhaitons être autonomes au maximum.  Cela nous permettra, on l’espère  de nous éloigner au maximum des sentiers battus au cours de nos road trip.




Aménagement : l’autonomie en eau et en électricité de notre VW T4 Syncro

Avoir de l’eau à bord de votre véhicule aménagé est fondamental ! Mais avant de choisir la capacité de votre réservoir d’eau, il faudra vous poser plusieurs questions importantes :

– Quelle sera ma future consommation d’eau par jour ?

– Quelle utilisation vais-je en faire ? Douche, vaisselle, alimentaire (boisson et cuisine) ?

Épingler cet article pour le lire plus tard sur Pinterest

Dans notre van VW nous avons pris le postulat d’installer un réservoir d’eau de 40 litres situé à l’intérieur. Après plus d’une année d’utilisation, été comme hiver, nous pouvons aujourd’hui affirmer que 40 litres d’eau à bord, c’est peu. Même si nous sommes relativement économes lorsque nous sommes en roadtrip, notre réservoir descend à vitesse grand V. Pourtant nous n’utilisons notre eau que pour :

  • Faire la vaisselle (avec un mince filet d’eau)
  • Nous brosser les dents matin et soir
  • Faire la cuisine (pâtes)

Avant de choisir votre réservoir d’eau, il va donc falloir réfléchir à votre future consommation. Vous me direz, pour être tranquille pourquoi ne pas installer un réservoir de 100 litres alors ? Parce que 100 litres d’eau = 100kg de plus à trainer dans votre fourgon.

Il va donc falloir vous ajuster en fonction de votre future consommation, pour éviter de transporter du poids supplémentaire.

Lire aussi : l’isolation de notre fourgon 

Espagne-Feria-Pampelune-8475

Travaux van-2748

Travaux van-2738

Pour nous doucher, nous avons choisi d’installer un système de douche extérieur qui est tenu par nos barres de toit Rhinorack. Le Road Shower vendu par Gowesty, est en faite un long tube en aluminium de 142 cm qui fait office de réservoir d’eau. Une fois votre réservoir de 19 litres d’eau rempli, vous pouvez utiliser votre réserve comme bon vous semble : douche, vaisselle, toilette… Grâce à sa couleur noire, cette douche va capter la chaleur du soleil, ce qui permettra de chauffer votre eau naturellement. La douche est livrée avec un pommeau qui permet de régler la puissance de votre jet. Pour avoir encore plus de pression dans le pommeau, il est possible d’envoyer quelques influx d’air avec votre compresseur via le connecteur prévu à cet effet.



Pour imager notre propos, nous avons réalisé une vidéo qui présente brièvement le fonctionnement de la roadshower.

Devenir autonome en électricité grâce à un panneau solaire.

L’électricité était une catégorie que nous ne souhaitions pas négliger dans notre Volkswagen Transporter Multivan. Je pense d’ailleurs que c’est une des raisons principales pour laquelle nous avions choisi de voyager avec un van aménagé. Pour les besoins de notre projet, nous devons crapahuter avec pas mal de matériels photo et vidéo. Le cahier des charges était simple, pouvoir recharger les batteries de nos différents appareils 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Pour ce faire, à la conception des plans nous avions déjà tout prévu :

Aménagement : l'autonomie en eau et en électricité de notre VW T4 Syncro

Grâce à notre installation, nous pouvons aujourd’hui :

-Recharger notre Macbook et les batteries de nos reflexs grâce à la prise 220 v de notre convertisseur pur sinus plusieurs fois par jour.

-Recharger nos téléphones portables autant de fois que nous voulons grâce aux 2 prises USB et aux prises allume cigare de l’habitable qui sont reliées à nos batteries auxiliaire (reliées en parallèle)

– Notre frigo à compression de 45l est branché à un « + » permanent (il est donc branché constamment)

– La lumière intérieure est assuré grâce à 3 spots LED au dessus de l’évier et 2 lampe cigogne LED au dessus de la tête de lit.

– Le chauffage auxiliaire est alimenté via un 12v permanent (batterie auxiliaire)

– la lumière extérieure est assurée par une réglette LED étanche (IP66) de chez Labcraft (modèle ASTRO) et un bandeau LED dans le hayon de chez Ironman.

– La camera de recul est branché au « + » de l’ampoule de passage de la vitesse arrière (la caméra s’allume automatiquement dès que je passe la vitesse arrière).

L’ensemble des prises et des interrupteurs est géré par le tableau de commande CBE PC100.

L’ensemble des équipements est alimenté par 2 batteries AGM Narbonne accessoires de 100 amp (donc un total de 200 amp).

Aménagement : l'autonomie en eau et en électricité de notre VW T4 Syncro CTEK

Les 2 batteries de 100amp sont rechargés :

  • soit par le panneau solaire (via le régulateur solaire MPPT CTEK Smartpass et le CTEK Dual 250 S) de 130w quand nous ne roulons pas.
  • soit par le 220V et le panneau solaire quand le véhicule est branché à une prise domestique ou dans un camping (via le chargeur 220/12V CTEK MX 25).
  • soit par l’alternateur de 130 amp et le panneau solaire quand nous roulons.

Grâce au CTEK smartpass et au CTEK Dual 250E nos 2 batteries AGM sont rechargées en permanence. Si vous optez pour ce système, nous tenons à vous préciser qu’à la base nous n’avions installé que le Dual 250S. Au bout de 2/3 mois d’utilisation nous avions remarqué des problèmes de recharge à cause de notre parc de batterie trop important (pour rappel = 200amp). Depuis que que nous avons rajouté le CTEK Smartpass, plus de problème à signaler, tout fonctionne parfaitement.

Mise à jour Mai 2021 : 6 ans après l’ensemble CTEK fonctionne toujours à la perfection. 

Lire aussi : Fourgon aménagé Transporter le choix du coeur ?

Aménagement : l'autonomie en eau et en électricité de notre VW T4 Syncro

La batterie moteur profite aussi de l’énergie du panneau solaire, elle est donc constamment rechargé (plus précisément par impulsion d’énergie toute les 30sec) . Schématiquement, le fonctionnement de ces 2 boitiers est simple : ils ont pour rôle de réguler l’énergie solaire (régulateur MPPT pour le CTEK Dual 250S) et l’énergie de l’alternateur pour mixer le tout pour en faire un courant optimisé. Cela a pour conséquence d’améliorer la durée de vie de nos batteries AGM et la vitesse de rechargement qui est raccourcie. Ce fonctionnement nous permet donc d’être totalement autonome en électricité.




CTEK-6465

LD Camp (1 sur 1)-75

Aménagement : l'autonomie en eau et en électricité de notre VW T4 Syncro

Flo&Yo (1 sur 1)-23

Flo&Yo (1 sur 1)-25

Dans prochain article nous parlerons de la solution que nous avons choisi pour le réchaud à gaz et notre future consommation en Amérique du Sud.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Lire aussi : Fourgon aménagé Transporter le choix du coeur ?

Épingler cet article pour le lire plus tard sur Pinterest

Van trip en Espagne : le désert des Bardenas Réales

Le désert des Bardenas Réales, on en rêvait depuis un petit moment déjà. Sur le papier, l’endroit fait rêver : situé dans la région de Navarre, le désert des Bardénas Réales est un lieu unique en Europe où il est possible de se balader dans une réserve naturelle longue de plus de 40 000 hectares. Le lieu est grandiose et vous transporte inévitablement, le parallèle avec le Mexique est inéluctable. Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à faire cette comparaison, puisque c’est Ridley Scott Himself qui le dit aussi et qui décida de tourner quelques scènes ici pour son film « Cartel » sorti en 2013.

Carte-des-Bardenas-Reales

« Dépaysement », c’est le sentiment qui caractérise le mieux ce désert, et c’est ce que nous voulions. Être transporté dans un endroit à l’allure semblable aux pampas d’Amérique du Sud. Alors si vous le voulez bien,  on vous embarque avec nous à bord de notre van VW T4 Syncro pour une longue balade (poussiéreuse) dans le désert et cela à même pas à 2 heures de la France.



Van trip en Espagne : le désert des Bardenas

Nous sommes au moins de Juillet et il fait chaud, très chaud. Après 2 jours à Pampelune, nous décidons de quitter la foule de la San Fermin pour prendre la route de la région de Navarre en direction du désert des Bardenas Reales. Sur la route le décor change très rapidement, le contraste avec le centre-ville est frappant, plus on s’éloigne de Pampelune et plus l’environnement devient sec et aride.

Espagne-Bardenas-8445DCIM106GOPRO
Espagne-Feria-Pampelune-1-18Espagne-Bardenas-1-33Espagne-Feria-Pampelune-8292

Si vous venez de Pampelune, nous vous conseillons de passer par le Monastère de La Oliva situé non loin de la ville de Olite. C’est un Monastère de la région de Navarre encore habité par des moines, il est donc possible de les croiser lors de votre balade à l’intérieur. Une fois la visite du monastère de la Oliva carcastillo terminée, il est possible d’entrer dans le désert des Bardenas Reales par son entrée Nord, c’est à dire par la ville d’El Paso.

Il faut savoir que le désert des Bardenas est séparé en 3 parties, Les Bardenas Blanca (au centre des Bardenas), Bardenas Negra (la partie sud) et El Plano (au nord).

Carte des bardenas reales

Avant d’entrer dans le désert des Bardenas Reales, nous vous conseillons de vous rendre au point d’information à l’entrée du désert des Bardenas Reales. Il est situé par l’entrée ouest des Bardenas Reales, c’est à dire en entrant par la petite ville de Arguedas au sud de Pampelune. Même si les sentiers sont bien balisés, n’hésitez pas à demander une carte en papier (gratuite) au gardien du point d’information. Ce sera aussi l’occasion d’en savoir un peu plus sur la faune et la flore qui composent les payasages des Bardenas Reales.

Balade autour du polygone de tir dans les Bardenas Blancas

En guise de mise en bouche-nous décidons de parcourir la piste qui faite le tour du polygone de tir dans les Bardenas Blancas. C’est une zone militaire, utilisé comme centre d’entrainement pour l’Armée Espagnole, en y passant à proximité il vous sera interdit de vous arrêter devant ou de pénétrer sur la zone balisée sous peine de gros problème.

Bardenas Reales le polygone de tir
Espagne-Bardenas-8615Espagne-Bardenas-1-5 Espagne-Bardenas-1-6Espagne-Bardenas-1-23Espagne-Bardenas-1-20Espagne-Bardenas-1-29Espagne-Bardenas-8353 Espagne-Bardenas-8373
Espagne-Bardenas-8629 Espagne-Bardenas-8646Espagne-Feria-Pampelune-1-13 Van trip en Espagne : le désert des Bardenas Espagne-Bardenas-8694Espagne-Bardenas-8710Espagne-Bardenas-8711 Espagne-Bardenas-8716 Espagne-Bardenas-8725 Espagne-Bardenas-8742Espagne-Bardenas-8761Espagne-Feria-Pampelune-1-23 Espagne-Feria-Pampelune-1-24 Espagne-Feria-Pampelune-1-27 Espagne-Feria-Pampelune-1-28

La journée se terminant, nous décidons de passer la nuit sur une aire de repos située dans la ville d’Arguedas. On sortant de notre VW T4, on découvre les ravages de la piste. Le van et nous sommes couverts de poussières ce qui, rajouté à la chaleur ambiante, nous confirme qu’il nous est impossible de dormir dans cet état.

Il ya du monde à proximité, qu’importe, on remplie notre douche portable, sortons notre tente de douche, et en 10 minutes le problème est réglé (bon un peu plus en réalité…). Le diner vite avalé, on sort notre tablette pour regarder un match de la coupe du monde de Football, mais nous ne tenons pas, le sommeil nous emporte très rapidement…

Espagne-Feria-Pampelune-1-30Espagne-Feria-Pampelune-8455
Aprés une nuit rythmée au son des moustiques, nous prenons la direction Del Plano au nord des Bardenas, pour nous rendre au lac de El Ferial. Vous pouvez partir d’Arguedas pour accéder à ce sentier. Juste avant d’entrer dans les Bardenas, vous tomberez sur l’église de Notre Dame de la Yugo. Je vous conseille de faire un stop, c’est un site magnifique. Ils ont d’ailleurs aménagé 2 miradors qui offrent des vues panoramiques sur les Bardenas. Il y a également une auberge où vous pourrez vous restaurer mais ce n’est pas tout : le site dispose de points d’eau où vous pourrez faire le plein de votre reserve! Nous n’avons pas passer la nuit ici, mais l’endoit s’y prête à merveille.



Espagne-Feria-Pampelune-8318
Espagne-Feria-Pampelune-8483 Espagne-Feria-Pampelune-8489Espagne-Feria-Pampelune-8503 Van trip en Espagne : le désert des Bardenas

Espagne-Bardenas-8568

Traverser le désert des Bardenas avec notre van VW T4 Syncro est une expérience inoubliable, l’érosion a fait un travail extraordinaire et exerce son attraction comme prévu. Nous tenions tout de même à préciser que nous sommes un peu déçus, nous pensions pouvoir faire plus de hors-piste, ce qui est interdit sans autorisation spéciale. Il est aussi interdit de s’aventurer hors des sentiers balisés, le désert est une réserve naturelle protégée. Il est bien plus intéressant de laisser votre voiture ou votre fourgon à l’entrée du désert et de le parcourir en vélo ou à pied. Vous pourrez ainsi découvrir des endroits interdits aux voitures.

D’un point de vue personnel, nous avons particulièrement aimé nous balader dans les Bardenas Blanca, le paysage est vraiment hors du commun. De grandes étendues arides, assez peu de monde pour se sentir seul dans ce désert et des rapaces qui survolent la zone… Nous avons fait les 2 petites randos balisées, qui sont très faciles (attention aux moustiques !). L’une permet de monter un sommet pour admirer à 360° le paysage. Même s’il n’y a pas de difficulté particulière je conseillerai tout de même d’avoir des chaussures adaptées pour ne pas glisser. L’autre vous amènera au creux d’une sorte de canyon, certains rapaces niches dans ces parois.

Où manger à proximité des Bardenas Reales ?

Nous n’avons pas trouvé de quoi faire des courses à proximité des Bardenas. L’idéal est de s’arrêter dans la ville de Olite et faire vos petites courses, surtout si vous partez pour 2 ou 3 jours pour les Bardenas.

Où Dormir à proximité des Bardenas Reales?

il est interdit dans dormir dans la réserve naturelle des Bardenas Reales. Les gardes forestiers veillent, ne pensez pas vous cacher malgré la large zone étendue. Ils roulent en 4×4 et connaissent les sentiers sur le bout des doigts. Une des possibilités est de dormir dans la ville d’Arguedas. À la sortie de la ville vous trouverez une petite aire de camping car, situé à côté de grottes troglodytes (des cuevas). Attention aux Moustiques qui sont féroces par ici

 

Tour de France des soignants : la violence dans les soins

Aprés notre voyage à l’ile de la Reunion, nous avons eu la chance de pouvoir faire un tour de France de 2 mois à la rencontre des soignants et patients. Grâce à l’appel partagé sur notre blog et sur le site de notre partenaire média infirmiers.com, nous avons pu nous balader et filmer les différentes conception du soin en France d’une quinzaine de soignants, patients et médecins.

bureau infirmier libéral

Les soignants et médecins rencontrés se sont proposés spontanément, afin de nous aider dans ce projet. Nous les avons donc rencontrés dans leurs environnements (pour certains sur leurs lieux de travail) et nous avons abordé ensemble différents thèmes au cours de ces échanges. Bien qu’ils exercent tous dans des milieux différents et aux 4 coins du pays, certains thèmes et problématiques se rejoignent. Cette diversité de point de vue nous a permis de réaliser de courtes vidéos regroupant nos échanges sur des thèmes clefs et que l’on retrouve dans les soins en France.

Tour de France des soignants : la violence dans les soins

Après les 2 premiers épisodes publiés sur notre blog, pour ce nouvel opus nous avons choisi de traiter le thème de la violence dans les soins. C’est un thème récurrent et qui fait de plus en plus parler de lui depuis quelques années maintenant. Ce qui commence parfois par une injure peut parfois déraper en violence physique.

Une tendance émerge, le sacro-saint respect de la blouse blanche d’antan fond comme neige au soleil, les plaintes envers les soignants pour mauvaises prises en charge deviennent légions. Faut-il s’en inquiéter ou faut-il s’y habituer ?

infirmier libéral

Différents facteurs peuvent certainement expliquer cette violence :

– la précarité et le chômage d’un nombre croissant de la population en France.

– un manque de personnels de soins dans différentes structures, expliqué notamment par des établissements de soins en déficit.

– une banalisation de l’information médicale, le médecin n’est désormais plus le seul à comprendre un diagnostic

– une attente et une prise en charge plus ou moins longues dans les services d’urgences,

– un manque  d’information claire de la part des soignants et médecins,

– un manque de formations des soignants et des médecins sur les difficultés de la prise en charge de la violence

– des cas d’alcoolisations massives dans les services de soins et les difficultés de prise en charge que cela implique,

– le manque de certaine filière spécifique et de spécialiste dans certaine ville

– une vulgarisation de la violence

Plus personnellement Yohan dans sa courte carrière a du lui aussi faire face à des situations violentes, surtout pendant ses 2 ans dans un service d’urgences. Mais pas que…Les contentions physiques et les chambres d’isolement en psychiatrie (les fameuses CPF), les patients en sevrage alcoolique dans les services de médecine et qui décompensent en délirium trémens. Depuis qu’il est étudiant infirmier, bon nombre de soignants et de médecins rencontrés sur ses lieux de stages lui conseillent de souscrire rapidement à une assurance responsabilité civile professionnelle au cas où…faut il désormais parler de psychose ?

Comment expliquer cette violence ? Comment certains soignants français la vivent-ils au quotidien ?

Lorsque nous sommes dans le prendre soin, comment accepter et supporter de tel comportement ?

On dit que les services d’urgences sont les reflets de la société, cela veut il dire que cette violence est banalisée et qu’elle est entrée dans nos moeurs ?

 Découvrez cette vidéo de moins de 7min pour peut-être y découvrir un début de réponse.

Vantrip #2 l’ile de Noirmoutier en van aménagé

L’aménagement de notre van VW terminé, nous profitons désormais de chaque week-end pour découvrir des coins sympas aux 4 coins de la France. En 2014 et jusqu’à notre départ pour des destinations plus lointaines nous essaierons de partager nos week-ends en van dans le but de vous faire découvrir des coins tous les plus sympas les uns que les autres.

La destination choisie pour inaugurer cette nouvelle série « #Vantrip », est l’île de Noirmoutier. Située dans l’atlantique et à proximité de Nantes, c’est une île qu’on nous a conseillé de visiter hors saison, tant elle est populaire et fréquentée dès les premières chaleurs arrivées.

Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)

Vantrip #2 l'ile de Noirmoutier en van aménagé

L’île n’est pas très grande et il est assez rapide d’en faire le tour en van. Même au mois de mai, l’île est une destination assez populaire des familles et des retraités. Vous souhaitez y faire un tour en camping-car, en van ou tout autre véhicule aménagé, on vous l’annonce de suite,  il sera très difficile de trouver un coin sympa et tranquille pour y passer la nuit, ces difficultés sont décuplées en pleine saison.

Vantrip #2 l'ile de Noirmoutier en van aménagé

Vantrip #2 l’ile de Noirmoutier en van aménagé

L’île dispose de 3 aires payantes pour camping-car, mais comme nous ne sommes toujours pas fan d’être parqué comme des sardines, sur du goudron, avec une vue sur route et sur culs de camping-car, en décide donc d’aller voir ailleurs si nous y sommes. En cherchant et en nous aidant de Google map et de notre application favorite Park4night, nous passons notre 1ère nuit sur la plage des sableaux sur un parking désert et face à la plage. Pendant notre repas et avant de nous coucher, nous avons ainsi pu profiter d’un sacré coucher de soleil sur l’océan.

Comme nous vous le précisions dans le début de cet article, la prudence sur l’île est de mise. Les gendarmes rodent. Nous avons pu constater lors de nos précédents trips en France que plus l’endroit est réputé et plus il était difficile d’y dormir…Lacanau, Carnac, Noirmoutier… Les nombreux panneaux de restrictions et d’interdictions sont là pour vous le rappeler en cas d’amnésie.

Pour les camping-cars, il n’y a pas d’autre choix que de dormir sur les 3 aires présentes sur l’île. Pour les vans, il existe de nombreux parkings avec vue sur mer, dont quelques un, limités à 2 mètres de hauteur.

En tout cas, nous, on décide de tenter notre chance le temps d’un week-end. Même pas peur !

Après une bonne nuit bercée par le bruit des vagues, comme à notre habitude et comme vous pouvez le voir sur notre compte instagram, nous aimons commencer la journée par une graaande tasse de café. Alors que Yohan s’occupe du fameux breuvage, Florence, elle, commence sa journée par une balade sur la longue plage des sableaux avec notre chien, Youki. Malgré la condensation présente sur les vitres, nous constatons que nous avons des voisins, surement arrivées dans la nuit, nous constatons que c’est un couple de Suisse à bord d’un Vito aménagé.

Au loin on peut encore admirer un léger voile de brume qui flotte légèrement au-dessus de la plage qui est encore déserte à cette heure-ci. Le soleil quant à lui amène enfin sa douce chaleur sur notre peau, chaleur que nous attendions depuis de nombreux mois maintenant !

Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-13

Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-3
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-5
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-6
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-7
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-8

La journée s’annonce magnifique, le soleil tape sur la tôle du van et la température à l’intérieur devient vite difficile à supporter . Après un petit déjeuner vite avalé, on décide alors de remonter la plage des Sableaux. On réalise quelques clichés, puis on reprend la direction du van pour y prendre nos vélos pour une balade jusqu’à l’avenue Georges Clemenceau pour y acheter du pain.

Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-10
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-11
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-14
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-16

Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-18
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-20

Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-22
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-23
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-29
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-24
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-25
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-27
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-35
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-34
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-36
Nos baguettes achetées pour le repas de midi, on constate que notre petit coin paisible, où nous avons passé la matinée ne l’est plus vraiment ! C’est l’invasion et de tous les côtés ! Qu’importe, la chaleur elle aussi est là et cela fait tellement du bien après ces longs mois d’hiver. On installe donc notre table dehors et on commence à faire notre petite popote. Au menu ce midi : Salade grec avec féta et mozzarella, concombre, poivrons rouges, échalotes et vinaigrette, une salade verte et un peu de fromage basque.
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-37
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-38
Après notre repas nous décidons d’aller à la recherche d’eau potable pour la suite du séjour. Comme nous le conseillons dans notre article, nous trouvons notre bonheur au stade municipal,en effet un robinet d’eau fraiche sera à notre disposition au niveau du terrain de basket-ball.
Le réservoir d’eau plein, on décide de partir un peu en avance à la recherche d’un endroit pour dormir et  s’y installer. Nous pourrons aussi profiter du soleil qui tape encore pour prendre le temps de se doucher et faire la cuisine dehors. Nous trouvons l’endroit parfait dans la ville de l’Epine, et cerise sur le gâteau prés des marais salant.
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-39
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-40
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-42
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-43

Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-45
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-46

Le lendemain matin après une nuit encore au calme, on décide de prendre nos vélos pour une balade à travers les salines de Noirmoutier. Les sentiers sont bien balisés et aussi très empruntés en ce dimanche matin. La météo quant à elle est à son beau fixe, c’est vraiment agréable cette chaleur sur vos bras pendant que vous êtes en train de pédaler, nous nous sentons définitivement en vacances. Sur notre route, nous passons sur des petits ponts en bois et croisons de nombreuses baraques de producteur de sel de Noirmoutier où il est possible d’acheter du sel. Pensez donc à prendre votre portefeuille !

Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-47
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-48

Après notre balade nous prenons la direction de la plage vers le port de plaisance de la ville de Noirmoutier, c’est l’endroit idéal pour manger face à la plage, attention tout de même aux barrières situées à plus de 2 mètres de hauteur.

Et c’est sur cette note que notre week-end sur l’ile de Noirmoutier prend fin. Nous vous donnons rendez-vous très vite pour de nouvelles aventures 🙂

Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-50
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-52
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-53
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-54
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-55
Ile de Noirmoutier en van aménagé (1 sur 1)-56

Reunion Island a short story

 

L’ile de la Réunion et moi, c’est une longue histoire qui a commencé alors que je n’étais qu’un gamin de 10 ans. Bon, en réalité, cette histoire elle a commencé bien plus tôt que ça mais mes parents ne m’en voudront pas, je pense, si je vous dis que je ne m’en rappelle pas.

Yohanneige

 Yohan

L’ile de la Réunion et moi, c’est une histoire qui s’est accélérée quand mes parents ont été mutés là-bas. J’ai dû rapidement quitter mes amis de l’école du chemin vert dans le centre de Bobigny, faire mon deuil de ma vie parisienne pour une nouvelle vie sous les tropiques. J’étais jeune, c’est vrai, mais je m’en rappelle comme si c’était hier. Les premiers mois sur l’île furent difficiles, moi ce gamin du 93, balancé sur une île de 800 000 habitants, il m’a fallu m’habituer à un nouveau rythme de vie et à de nouveaux codes, pour au final commencer une nouvelle vie.

Yohanbassinbleu

L’île de la Réunion, on peut dire que c’est une histoire d’amour qui avait mal commencé, mais avec le temps et grâce à ma famille, j’ai appris à la comprendre et à l’aimer. Il faut dire que j’avais mes repères dans le 93, au quotidien mon regard était posé sur les barres d’immeuble qui étaient dressées devant les fenêtres de notre appartement du 20éme étale de notre résidence.  Je me souviens de ces matins-là où j’allais à l’école à pied, j’étais rejoint en chemin par mes copains de classe Michael, Fatima, François et Marie. Pendant les week-ends d’hiver, j’aimais mettre cette parka bleue  achetée au centre commercial Bobigny 2 et aussi parfois, comme tous les banlieusards, j’aimais prendre le métro et me promener à châtelet les halles ou faire des courses à la Défense. À Bobigny j’avais aussi mes petites habitudes, je trainais souvent en bas de mon immeuble, c’était l’occasion pour moi de m’amuser avec mes copains de l’époque, avec Nadine nous aimions nous salir dans le bac à sable du square de mon quartier.

abonnement033

À l’île de la Réunion, j’ai appris à vivre en ayant un regard à 360°, terminé les kebabs, le périph et les embouteillages. J’ai appris à rythmer mon quotidien avec le soleil, la chaleur et les cyclones. J’ai dû abandonner le judo que je pratiquais au dojo de Drancy, pour me mettre à la pratique du bodyboard du côté de Saint-benoit. J’ai dû rapidement me sevrer du mac Do, pour m’habituer au pain bouchon piment Sihave de Bras Canot.

Reunion Island a short story

L’île de la Réunion et moi, au final, c’est une histoire courte, car j’ai encore aujourd’hui du mal à la raconter. Et pourtant, chose étonnante, 20 ans après,  je n’attends qu’un mot d’elle pour pouvoir y retourner.

 

Mon reveillon de la St-Sylvestre sur une plage de l’ile de la Reunion

Si vous nous suivez sur notre page Facebook et sur notre compte Instagram, vous savez que Yohan est parti depuis bientôt 2 semaines en stage à l’Ile de la Reunion. Mon IFSI (institut de formation en soin infirmier) m’a très sympathiquement donné l’autorisation d’effectuer 2 stages au GHER de Saint-Benoit (aux urgences et en médecine polyvalente). Je me suis mis immédiatement à la recherche d’un billet d’avion pas trop cher. Pour cela, j’utilise souvent des comparateurs de vol tel que momondo. Une fois mes billets achetés, mes conventions de stages signés et ma valise bouclée, je me suis envolé vers Saint Denis de la Réunion pour la période des fêtes. En effet cette année, j’ai la chance de pouvoir faire le réveillon de la St-Sylvestre sur une plage de l’ile de la Réunion. De mémoire je n’ai pas eu l’occasion de passer les fêtes de fin d’année sur l’île et avec mes parents depuis plus de 10 ans maintenant. J’étais donc un peu obligé de vous ramener quelques photos et de vous raconter ce réveillon à la mode Réunionnaise, sur une plage de sable chaud et avec 30 degrés de température ambiante.

Mon reveillon de la St-Sylvestre sur une plage de l’ile de la Reunion

Les Réunionnais aiment et savent faire la fête. Depuis le temps que je vous le dis maintenant, c’est un fait avéré. Depuis quelques années les Réunionnais habitant en Métropole et de plus en plus de touristes viennent fêter leur soirée du réveillon sur les plages de l’ouest de l’Ile. Le temps est plus que clément de ce côté de l’ile, St-Gilles est la station balnéaire principale de l’ile, c’est ici que l’on retrouve les plus longues plages de sable fin, la plus connue d’entre elles :  l’Ermitage. Si vous aussi vous souhaitez investir les lieux de votre stand et de votre barbecue pour la soirée du 31, il y a de la place au bord des étendues de sable et sous les filaos , mais il va tout de même falloir vous y prendre à l’avance pour reverser votre lopin de plage pour avoir une chance d’avoir une place de choix le soir du réveillon.

Cette année dans notre famille nous serons nombreux à être tous ensemble pour trinquer à la nouvelle année, il va donc nous falloir pas mal de place. Nous nous y sommes donc pris 2 jours avant, pour « réserver » notre bout de terrain, certains étaient même là depuis le 25 décembre. Le système pour reverser son carré de plage est assez surprenant pour un néophyte comme moi. Mais le système est assez simple et fonctionne plutôt bien : premier arrivé, premier servi. Vous venez, vous repéré votre parcelle de sable et vous délimité. Les gens respectent assez étonnamment les parcelles délimitées, de même pour la maréchaussée, pas d’amende ni de rappel à l’ordre. La vision est surprenante vue de loin, la plage est jonchée de ruban orange et blanc, vous savez le fameux ruban pour délimiter les travaux la, eh bien la il y en a partout et enroulé aux arbres, c’est vraiment le bazar ( pour ne pas dire bordel). Si j’étais un touriste (on peut dire que j’en suis un), j’éviterai de venir à la plage à ce moment la de l’année, tout du moins à l’ermitage, la vision n’est vraiment pas idyllique. Heureusement pour me consoler les couchers de soleil, eux sont toujours aussi fantastiques. Et ceci lance ainsi le début de la soirée.

Mon reveillon de la St-Sylvestre sur une plage de l'ile de la Reunion 31 décembre
 
 

Noel à la Reunion-2983

Noel à la Reunion-2986

Noel à la Reunion-2990

Noel à la Reunion-2991
Noel à la Reunion-2994
Noel à la Reunion-2998IMG_3088
IMG_3094
IMG_3106
IMG_3111
IMG_3127
IMG_3129
IMG_3143
IMG_3144
IMG_3152
IMG_3161
IMG_3181

Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers avec une Gopro

À quelques jours de Noël, nous sommes partis en road Trip dans notre fourgon VW T4 syncro pour visiter Angers et son marché de Noël. Nous en avons profité pour ressortir notre Gopro et de tourner une vidéo entière avec elle. Après quelques heures de route, nous  découvrons Angers à pied sous une lumière magnifique, les conditions sont donc parfaites pour fixer notre GoPro  sur notre manche télescopique.

Les photos de cet article ont été réalisées avec notre Canon 5D Mark II, chacun avait donc son joujou pour visiter la ville ! Florence l’appareil photo, Yohan la GoPro !

Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers / gopro

Avant de partir, nous cherchons toujours une solution pour nous garer facilement et surtout gratuitement dans une ville. C’est assez stressant de visiter, se balader en sachant que l’horodateur tourne et qu’il va falloir remettre de l’argent dans la dite machine… Sur ce point, la ville d’Angers marque des points  : un grand parking libre d’accès existe et à deux pas du centre. C’est une chose plutôt rare et qui mérite d’être soulignée.

Pour commencer votre visite d’Angers, nous vous conseillons donc de vous garer sur ce grand parking gratuit situé place La Rochefoucauld. Il y a une partie de ce parking qui est accessible sans limites de hauteur, ce qui n’est pas négligeable quand on a un véhicule comme le nôtre qui flirte avec les 2 mètres. Ensuite vous n’aurez plus qu’à traverser le pont et vous serez en plein centre-ville, et cela en moins de 5 min.

Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers
van-trip-visite-angers-71
Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers / gopro
Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers / gopro
 

Quoi faire à Angers : se balader en centre ville

Du  point de vue de Florence, le  premier point fort d’Angers : c’est son coeur de ville, en effet Angers est une des rares cités françaises que nous avons pu visiter, à faire de son centre-ville son premier « centre commercial ». Pourtant il existe bien des galeries commerçantes en périphérie comme l’atoll et bientôt l’arena, mais le centre historique lui est plein de charme, avec beaucoup de commerces indépendants, insolites… C’est donc très agréable d’y faire ses achats et de flâner dans ses rues piétonnes au riche patrimoine, car inévitablement nous avons plutôt l’impression que c’est une tendance qui tend à disparaitre. Les villes pour des raisons qui leur appartiennent ( pollution, fiscalité…) ferment de plus en plus l’ accès à l’hyper centre aux voitures, avec pour certaines villes mêmes l’impossibilité totale de se garer. Ce qui a pour conséquence de faire fuir les badauds vers la périphérie et les grands centres commerciaux. La ville ici est plutôt jeune, et ça s’entend, ça fait du bien entendre cette population parler toutes sortent de langues au détour d’une rue, la communauté étudiante y est d’ailleurs représentée en nombre.

La ville d’Angers a de larges avenues espacées avec de nombreux parcs verdoyants. Son tramway se fond dans l’architecture, la place du ralliement est modernisée, mais a su garder son cachet avec ses restaurants, ses terrasses. Ce qui remarquable c’est sa propreté, son architecture, ses rues piétonnes bien aménagées pour les handicapés. J’ai apprécié flâner en levant la tête et admirer les immeubles haussmanniens pourvus de balcons ouvragés. Au détour des ruelles, on peut apercevoir les jardins cachés derrière les portails.

 

Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers

Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers / gopro

Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers / gopro

van-trip-visite-angers-11

Le marché  de noel d’Angers

Nous allions oublier de vous parler de l’objet de cet article : le marché de Noel d’Angers. Autant être franc, le marché de Noel d’Angers est plutôt quelconque, surtout quand on connaît le marché de Noel de Strasbourg. Bon c’est agréable de se balader et de zigzaguer à travers les allées de chalets. Mais les produits qui y sont vendus ne sont pas vraiment intéressants. Idem pour la nourriture qui est quand même notre carotte lors de nos pérégrinations, et là… bof.

Ce qui nous a manqués ? La magie et le rêve surement… À Strasbourg vous êtes dans une véritable ambiance de fête, ce qui nous manqué clairement ici. Allez y pour la ballade, mais ne faite pas 3 heures de route uniquement pour cette cause, le déplacement n’en vaut pas la peine.

van-trip-visite-angers-78

Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers / gopro

van-trip-visite-angers-82

van-trip-visite-angers-80

Le Château d’Angers

Le château d’Angers est imposant et impressionnant (comme tous les châteaux quoi).  Situé en plein centre-ville, facile d’accès et permettant d’avoir une superbe vue sur la ville d’Angers, il dispose de très beaux jardins et remparts sur lesquels faire une balade est appréciable. Ce château domine le Maine, vous y trouverez une magnifique vue depuis les imposants remparts. Il a également une plate-forme entourée de tours gigantesques qui offrent des vues uniques sur la ville. Les jardins sont également très beaux.

Angers est une ville coavec plusieurs visages, tantôt moderne, tantôt traditionnelle,  elle a  su conserver ses « vieilles pierres », ce qui lui confère un grand pouvoir d’attraction lorsque l’on est, comme Florence, amoureuse d’art et d’histoire. Musées, rues pavées, façades d’époque : que de merveilles à voir et à prendre en photo !

van-trip-visite-angers-85

van-trip-visite-angers-88

Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers

Bateaux et bords du Maine

L’autre point fort d’Angers est définitivement d’être une ville dépouillée et ouverte sur la nature , idéale pour décompresser grâce aux espaces naturels, la Maine, la Loire l’ile Saint-Aubin, et les parcs, jonchent de partout, on trouvera toujours un coin tranquille et à l’air libre pour lire son bouquin, écouter sa musique, faire son jogging…

Au soleil couchant, nous avons pris le chemin du retour en logeant la Loire. Je crois qu’au final, c’est ce que j’ai le plus apprécié. Prendre du recul sur le coeur de la ville et la regarder de l’autre côté de la Rive. Un petit port de plaisance a d’ailleurs était aménagé et les couleurs automnales de saison nous y laissent songeurs.


van-trip-visite-angers-52

Road Trip en fourgon, visites et Marché de Noël à Angers / gopro
van-trip-visite-angers-56
van-trip-visite-angers-57
van-trip-visite-angers-60

van-trip-visite-angers-58

 

Rencontre professionnels de santé sur Problématiques psychosociales

Un an après avoir sillonné la France à la rencontre de professionnels de santé, voici le deuxième épisode de la série « La conception du soin en France ». Vous allez y découvrir des paroles de soignants qui nous livrent leur quotidien et leur vision des soins. Le 1er opus est toujours disponible sur notre site si vous ne l’avez pas encore vu.

Rencontre professionnels de santé sur Problématiques psychosociales

Cette vidéo met en avant les problématiques psychosociales en France. Ce sont les éléments avec lesquels composent les soignants et qui rythment aussi leur travail au quotidien : problème financier de leur patient, conditions de vie, difficulté de l’éducation thérapeutique… Nous avons aussi suivi Ciryl dans sa tournée en tant  qu’infirmier libéral dans le Gers.

Pour cet opus nous souhaitons remercier : Martine, cadre de santé; Charles, pharmacien;  Gwenaël, infirmier; Abdelaali et Ciryl, infirmiers libéraux; ainsi que tous les patients qui ont bien voulu nous accueillir chez eux.

Rencontre professionnels de santé sur Problématiques psychosociales Rencontre professionnels de santé sur Problématiques psychosociales Rencontre professionnels de santé sur Problématiques psychosociales Rencontre professionnels de santé sur Problématiques psychosociales Rencontre professionnels de santé sur Problématiques psychosociales